Greenpeace envoie Adidas et Nike en Detox

Après Mattel et Wolsvagen, Greenpeace s’attaque aux grandes multinationales du textile, et notamment à Adidas et à Nike, pour dénoncer leurs pratiques irresponsables et néfastes pour la planète !

Il y a peu Greenpeace dispersait au quatre coins du monde monde, et à proximité de monuments historiques, des mannequins tatoués du caractère chinois  (symbole de l’eau) … Sans plus d’explications, l’ONG a ensuite publié sur internet les photos de ces mises en scène en invitant les internautes à relayer l’opération autour d’eux.

Entourée d’un grand mystère, la campagne « Detox » a été ainsi lancée révélant au grand publique les pratiques inadmissibles des usines chinoises (qui travaillent pour ces multinationales), qui déversent sans scrupules d’importantes quantités de produits toxiques dans les cours d’eau et détruisent ainsi la nature environnante.

A travers cette opération, Greenpeace lance le défi à Adidas et Nike de devenir les champions d’une production non-toxique ! Reste à voir si le challenge serra relevé ou contourné ?

++ Greenpeace


Publié le 20 juillet 2011 - Catégorie : Economie, Pollution - Tags : , ,

Articles Similaires

2 commentaires

  1. Mia dit :

    Arf, l’idée est bonne bien sûr mais un petit peu plus de clarté dans le message ne ferait pas de mal. Sur 1 minute 35, il y a 1 minute 34 qui pourrait tout à fait être confondue avec une simple pub pour les deux marques. Peu efficace.

    Et puis pourquoi utiliser le symbole chinois de l’eau quand on ne parle pas des usines chinoises et qu’on se contente de dire que l’eau est polluée par Adidas et Nike, sans plus de précision ?

    Ils font des campagnes bizarres chez Greenpeace. Personnellement ils me font un peu l’impression d’essayer de passer pour les intellos hype du développement durable, et ça c’est dommage.

    RépondreRépondre
  2. Mathilde dit :

    Une relecture n’aurait pas été de trop pour cet article bourré de fautes !

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire