200 km à la ronde, l’application Facebook 100% locavore

200 km à la ronde, une série documentaire de France 5 qui apprend à des familles française à vivre uniquement de produits locaux, et qui se décline maintenant en une application Facebook pour permettre à tous de devenir de parfaits locavores.

Une émission France 5 pour devenir locavore

A travers cette émission 200 km à la ronde, diffusée depuis le 7 juin dernier, 5 familles françaises vont apprendre à devenir locavores. L’objectif, consommer exclusivement des produits alimentairess provenant de moins de 200 km. Fini les produits importés, place aux produits de saison et locaux !

Pour devenir locavore, ces familles vont donc devoir faire évoluer leurs habitudes alimentaires, apprendre à utiliser les richesses de nos régions, consommer de saison et faire preuve de débrouillardise … Une démarche bénéfique, qui va leur permettre de réduire leur empreinte carbone, qui encourage les petits producteurs à poursuivre leurs activités et qui permet au grand public d’appréhender ce mode de consommation.

Une application Facebook 200 km à la ronde

Devenir localove n’est pas réservé aux familles qui passent à la télévision. Si vous aussi, vous souhaitez devenir localove ou consommer d’avantage de produits locaux, France5, en partenariat avec Bienvenue à la Ferme et les Marchés des Producteurs de Pays, ont développé une application Facebook pour y aider. Le concept est simple, une fois sur la page Facebook de l’application, il vous faut indiquer le nom de votre ville pour découvrir les producteurs à 25, 50, 100 ou 200 km autour de chez vous.

200 km à la ronde

 


Publié le 31 août 2012 - Catégorie : Alimentation, Société - Tags : ,

Articles Similaires

Un commentaire

  1. Marie dit :

    Dans le même ordre d’idée, le site Mandji.fr qui est un site de petites annonces de produits alimentaires en circuit court propose cette fonctionnalité de recherche par distance à 5km, 50km, 200km autour de chez soi. Ce site destiné aux producteurs et locavores existe depuis décembre 2011.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire