Guerrilla Grafters : Vivent les fruits en centre-ville !

San Francisco, les autorités de la ville décident de bannir les arbres fruitiers des espaces urbains tel que les trottoirs, avec pour arguments le maintient de la propreté … de là va naître l’initiative Guerrilla Grafters.

Guerrilla Grafters 2

Un mouvement qui porte ses fruits

Tara Hui et Miriam Goldberg, toutes deux citoyennes de San Fransico, sont à l’origine du mouvement Guerrilla Grafters lancé en 2011. Dans la lignée du Guerilla Gardening, il s’agit d’un mouvement de contestation contre les autorités qui ont décidé de bannir les arbres fruitiers des trottoirs. En somme, un collectif qui se donne pour objectif de remettre à la disposition des citadins des fruits en centre-ville. 

Un mouvement naît sur la coté Ouest des Etats-Unis, qui aujourd’hui prend de l’ampleur et semble trouver écho un peu partout dans les centres villes du monde (même si cela reste très marginal et difficile à évaluer).

Armés de tenailles, de ficelles et de boutures, ces jardiniers contestataires et modernes pratiquent l’art de la greffe sur des arbres d’ornement municipaux. Toutes les greffes ne sont pas possibles, mais lorsqu’elles le sont, la « guérilla des greffeurs » permet aux arbres des centres villes d’offrir à nouveaux des fruits aux citadins. Tolérées par certaines municipalités, cette pratique consistant à détourner la loi peut également être apparentée à du vandalisme par d’autres.

Pour en découvrir d’avantage sur cette initiative, rendez vous sur la page Facebook Guerrilla Grafters.

Guerrilla Grafters


Publié le 3 décembre 2013 - Catégorie : Société

Articles Similaires

Laisser un commentaire