Related Articles

5 Comments
  1. 1

    gronobo

    Prix élevé, autonomies réduite, arguments écologique discutable ( recyclage des batteries )…. Si c’est vraiment la question de l’écologie qui soucis les acheteurs, le mieux serai qu’ils s’essayent au transport en commun. Car un bus, même si il roule au mazout, aura toujours un impact écologique moindre que 30 véhicules électriques. Mais bon ça on le sais déja 😉

  2. 2

    Fabien

    Bien que je comprenne ta position, elle me semble un peu simpliste … Il faut aussi voir le faite que les transports en commun ne sont pas adaptés à tous et en toutes circonstances … Beaucoup de monde, à l’heure actuelle, ne peut complétement se passer de la voiture.

  3. 3

    Cyrille

    La voiture électrique, c’est un plus selon moi par rapport à un véhicule thermique.
    Mais, ce qui serait vraiment positif, c’est d’envisager la voiture comme un mode de transport secondaire et complémentaire aux transports en commun et plus comme un mode de transport principal.
    Pour cela, il faut développer les transports en commun et la mobilité douce mais aussi développer l’autopartage car si l’on utilise peu une voiture, il n’est pas forcément nécessaire d’en posséder une.
    La Suisse a plutôt bien réussi à ce niveau puisqu’elle dispose du réseau de train le plus dense du monde et de la plus grande société d’autopartage.

  4. 4

    Fabien

    Tout à fait d’accord avec ton raisonnement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Buzzecolo. Tous droits réservés - A propos - Vie du site - Partenaires - Annonceurs - Devenir rédacteur - Mentions légales - Contact - Plan