Related Articles

One Comment
  1. 1

    joan

    À mettre en relation avec les projet « open hardware » où les plans et spécifications pour fabriquer l’objet sont publiques et libres.

    Voir par exemple le site Hackable Device (français)

    On y ajoute des pilotes libres et des logiciels libres et on est en plein dans la culture de la réparation et de la bidouille à faire soi-même 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Buzzecolo. Tous droits réservés - A propos - Vie du site - Partenaires - Annonceurs - Devenir rédacteur - Mentions légales - Contact - Plan