Related Articles

7 Comments
  1. 1

    Etienne

    A priori, le principe est d’inverser le fonctionnement d’un haut-parleur : plutot que d’injecter du courant pour créer un champ magnétique qui va entrainer le mouvement d’un électro-aimant ce qui va faire vibrer la membrane pour produire du son, on fait le contraire. Du coup la membrane est entrainée par le son et fait bouger l’electro-aimant dans le champ magnetique ce qui crée un courant en sortie du dispositif.

    L’énergie produite est donc a priori du meme ordre de grandeur (mais il y a des pertes quand meme) que celle utilisée pour produire un son équivalent avec une membrane de meme taille.

    C’est un peu le meme principe que les moteurs électriques qui sont à la fois présents dans les éoliennes (pour produire de l’énergie) et dans les motrices de TGV (pour en consommer).

  2. 2

    Nfab

    @Etienne: Merci pour le complément d’information !

  3. 3

    Lancelot

    @Etienne: Très utile. 🙂 Mais, donc on pourrait en mettre un peu partout ? 🙂
    Genre dans la maison quand des ados joue de la batterie dans le garage ? XD

  4. 4

    Nfab

    @Lancelot: Bien vu le coup des ados ! je n’y avais pas pensé ^^

  5. 5

    Vincent

    A priori ca doit marcher comme les sound power telephones sur les bateaux.
    C’est une vielle technologie, c’est utilise depuis au moins 50ans sur les bateaux pour les communications d’urgence quand le reseau electrique est mort.
    L’idee c’est bien d’utiliser la pression du son sur une membrane pour produire de l’electricite.

  6. 6

    RENOUX

    Le principe et simple , le bruit et une vibration :par exemple la voie émet une vibration qui sur micro et transformé en signal élèctrique , le principe de green noise et de capter les vibrations environnent (avion. etc…) pour la transformé en éléctricitée puis la cumuler dans des accus . 🙂 ps se principe pourrais étre utilisé pour des lampes de sortie de secours de salle de concert ou autre ,qui s alimenteraient par le bruit ou les cris .voila ,vous de joué

  7. 7

    Tom

    Idée très bonne…en apparence.

    Le principe donné par Etienne est exact. Cependant, le son est une onde mécanique (compression/décompression des tranches d’air) qui est sphérique dans notre cas (c’est à dire que le son d’un avion se propage dans toutes les directions de l’espace. C’est pour cela qu’on l’entend quelle que soit la direction dans laquelle l’on se trouve). Si toute l’énergie du son est à la base concentré en un point, cette énergie va ensuite se répartir sur une sphère dont le diamètre va croître au fur et mesure que le son se propage. Ceci entraîne donc une dissipation d’énergie extrêmement importante (proportionnelle au cube du rayon de cette sphère).

    Exemple: ce système est à 10 m de l’avion qui émet E=1W/h d’énergie sonore (c’est arbitraire et l’unité n’est pas adapté). L’énergie E se répartie donc sur cette sphère de rayon 10m. Le système va récupérer 1m/(10m)^3 cette énergie soit Erécupérée=0.001 W/h. Très peu en somme donc…

    Autant tenter de récupérer l’énergie liée au passage de l’avion (cf les trottoirs piétons qui récupèrent de l’énergie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Buzzecolo. Tous droits réservés - A propos - Vie du site - Partenaires - Annonceurs - Devenir rédacteur - Mentions légales - Contact - Plan